La création de mon blog

Je viens de créer mon blog. Qu’est ce que ça me fait ? Créer mon blog c’est la possibilité de m’exprimer, de partager mon point de vue. Un peu comme un journal de vie exposé au public.

Pourquoi exposer au public ? Je vis un paradoxe. J’aime beaucoup la solitude. Le simple fait de vivre mon expérience, peut importe la situation me satisfait. Je n’ai rien envie de plus. Que ce soit assis par terre, faire un show, voyager, fabriquer des choses. Peut-importe la situation je suis satisfait. Simplement de savourer la grâce de la vie que je suis. Et la vie est plus simple. Cela ne fait pas forcément sens pour moi de faire beaucoup de sortie, de mondanité, de faire beaucoup d’expérience loin de moi. Hors de la maison. J’aime bien être dans ma grotte.

En même temps, une des choses qui me satisfait le plus c’est d’être utile. Pour cela, j’ai besoin d’être en contact avec les gens. De plus les gens me disent souvent que je l’es inspire, que je les aide à évoluer. Alors que je ne fais rien d’autre qu’être moi-même, sans chercher à produire un effet. Du coup, grâce à ce blog et éventuellement toute une plateforme de diffusion associée, ça m’offre la possibilité et de rester dans grotte et d’être utile au monde.

En plus, cela m’aide à prendre du recul, à me structurer, à me discipliner dans ce processus de ma propre évolution. Le regard du monde va être comme un stimulant. Par exemple, si je faisais cette marche sans me dire que je vais peut-être diffuser ce que je raconte, j’aurais moins la motivation à bien articuler et à développer une pensée clair. De mettre de la chaleur, de la forme. J’aurais moins la motivation de mettre mon corps en bonne santé, pour être performant. Finalement, c’est ça que je veux faire : améliorer ma performance de vie, ma performance d’évolution. Et de l’exposer, comme un artiste. Utiliser ma propre vie comme matière à sculpter.

Par ailleurs, j’aime bien proposer des accompagnements. Ce blog peut être la possibilité que des gens de partout sur la planète aient accès à mon univers. J’ai ce projet d’organiser des immersions, je pensais qu’il me fallait un terrain, des infrastructures, une logistique etc. Grâce à ce blog, je peux offrir à n’importe qui de s’immerger dans mon univers très facilement.

Ce blog, c’est la possibilité de passer du prendre au donner. D’un mode ou je passe beaucoup de temps à vivre par procuration ou dans mon imagination à un mode plus. Créer plutôt que consommer. Plutôt que de consommer les inspirations des autres, c’est moi qui vais inspirer les autres. Je vois qu’il y a une tension entre un attachement à la sécurité, et la frustration de ne pas évoluer à mon plein potentiel. Le fait de s’exposer me stimule pour évoluer. Pour alimenter le blog. Je ne peux offrir que ma propre évolution. Et ça ne m’empêche pas d’avoir un peu de contact réel et ainsi d’utiliser les questions qui émergent de mes relations avec eux comme sujet d’article.

Ce que je veux partager c’est ma structure mental, ma clarté et la joie que je ressens à passer du temps avec moi. Inspirer les gens qui ont du mal à passer du temps avec eux. Passer du temps dans la nature. Partager mon authenticité, ma vulnérabilité, ça aussi ça peut inspirer. L’art de vivre et d’être utile, aimer par l’univers. C’est pour cela qu’il est important de se relié à lui, (marcher pieds nus !). Si mon travaille principale c’est de me maintenir dans des conditions favorables à mon évolution, me sentir en sécurité en autonomie, c’est un merveilleux moyen de nourrir ces conditions.

J’observe que, en créant ce blog, je me trouve prétentieux, orgueilleux. L’exubérance de la vie est orgueilleuse, arrogante. On met l’orgueil comme défaut mais c’est le premier prérequis à la vie, à la création. L’envie de créer par soi même, indépendamment du Créateur. N’est ce pas ? Si il n’y a pas d’orgueil, s’il n’y a pas l’envie de créer par soi même, il n’y a aucune création. Bien sûr l’orgueil peut s’emballer et créer des conséquences dramatiques. C’est pour cela que j’ai peur de l’orgueil. Cela fait sens, non ? Je pense que ce que je dis à de la valeur, que ça vaut même la peine d’utiliser toutes ces technologies nuisibles pour l’environnement.

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *