Impatience

Je souffre de l’envie d’être utile. Je sens d’avoir une dette envers la vie. Quelque chose qu’il faut que je fasse. Il faut que je mette à profit le potentiel que j’ai. La vie m’a donné un potentiel énorme et je me sens frustré de ne pas l’utiliser. Et je me sens coupable même. Pourtant je sais que la vie ne me demande rien. C’est juste une possibilité. La vie ne me demande rien. Elle me propose de jouer. Mais c’est moi qui ne prends pas ma responsabilité. Il y a un monde qui est en crise. Je comprends comment ça marche. Mais je ne suis même pas capable d’appliquer sur moi même la solution. Et ça me fout les boules ! Parce qu’il y a tellement de souffrance. Moi même j’ai souffert. Mais maintenant que je suis dans une zone de confort. Je suis avec un état de santé correct. Mais pendant ce temps là , il y a des gens qui crèvent, qui souffre sans aucun sens. C’est leur histoire on me dira. Mais le problème ce n’est pas de ne pas faire ce que l’on ne peut pas faire. Le problème est de ne pas faire ce que l’on peut faire. Et moi je me sens que je refuse ma responsabilité.// J’ai bien procrastiné en me trouvant tout un tas d’occupation qui faisait sens à l’époque. Mais je n’ai pas fait l’essentiel !// Et je me sens faire parti du problème. Et je voudrais prendre le raccourci d’aider le monde avant de m’aider moi-même. Mais ça ne marche pas ! A partir du moment ou je n’ai pas réglé la question moi-même. Je suis souillé, je suis tâché. Tout ce que je vais essayer de faire sera contaminé par cette glue. Alors que faire ? Enlever la glue ! Et comment on fait ? //arrête d’en rajouter// savoir utiliser l’instrument (le corps, le mental). Avoir la connaissance suffisante et la volonté suffisante. Et il y a tout ce karma, cette glue qui me colle à la peau. Il faut vraiment que je sois conscient à chaque instant pour ne pas retomber dans les mécanismes. C’est pas facile facile ! Et en même temps, la vie ne fait pas de sens si je ne fais pas ça ! La vie n’a pas de sens si je ne fais pas ça ! La vie n’a pas de sens si je ne fais pas ça ! Alors maintenant tu te bouges le fion ! Et ce n’est pas une putain de discipline qui va résoudre le problème ! J’essaie de me créer des habitudes, des trucs, des solutions… ! Baaa La seule et unique solution, c’est de vivre ! De s’impliquer dans la vie totalement à chaque instant. Et de ne pas rester là avec une main qui se gratte le nez, une autre main qui se gratte le fion et les pensées qui se baladent dans tous les sens et on n’avance pas ! Alors maintenant, qu’est ce qu’il me font de plus //ou de moins !// J’ai la connaissance suffisante, j’ai fais l’expérience de la désidentification. Je sais comment y accéder avec certaine pratique comme la posture d’arbre. C’est variable en fonction des jours. ça aussi : “c’est variable en fonction des jours” Putain ! T’es responsable ou tu n’es pas responsable ! C’est pas variable en fonction des jours si t’es responsable ! Déjà prends des responsabilités envers toi même avant d’en prendre envers les autres. Je sais comment faire. Au niveau alimentation, j’ai les connaissances suffisantes. Je sais comment ça marche. Le problème c’est que je ne l’utilise pas. Pas assez en tout cas. Au niveau du mental, en ce moment il vaudrait qu’il se taise tout simplement. La structure mental pour être capable de bien jouer avec la vie, je l’ai. La science initiatique, la pensée des anciens, la pensée complexe d’Edgar Morin. Il y a mille personnes qui en ont parlé depuis la nuit des temps, ce n’est pas nouveau. La notion d’unité, de dualité, de trinité, les quatre éléments etc. La notion de d’univers hologrammique, la notion de cause et d’effet … Et tout est dit. Simplement à chaque instant, où je suis ? Que se passe t-il ? Être un bon réflecteur de la vie. Et après on verra pour être un bon émetteur. Et en attendant, si j’ai mon côté éjaculateur précoce qui crie trop. Et ben je lui donne l’occasion de cracher un peu sur son blog. Et si ça peut inspirer des gens et ben c’est bien. Rire. Dire que je suis en train d’enregistrer. Et que je vais peut-être même le publier. En tout cas, il y a de la vie. De l’énergie. De l’émotion. De la frustration, de l’impatience grrrr. Et je ne suis même pas triste de lâcher ma glue, mon passé. C’est juste cet enfant capricieux qui veut rester dans son petit cocon tout douiller //David Douillet lol//. Et pourquoi ? Il a peur. Ok il a peur. Mais c’est qu’il prend du plaisir a ça ! A la matière, la physicalité, à manger… soupir… Il y a un moment où il faut se désidentifier du petit enfant capricieux. Le petit David. Et le petit David maintenant il est grand. Enfin le temps est maintenant venu de grandir. //Il s’agirait de grandir^^ OSS 117…//

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *